24 Heures du Mans : Le Richard Mille Racing Team prêt à concourir pour la victoire et la recherche médicale

Communiqué de presse

24 Heures du Mans : Le Richard Mille Racing Team prêt à concourir pour la victoire et la recherche médicale

Le week-end prochain, au Mans, il est possible que de nouveaux records de vitesse soient établis. Ce qui est certain en revanche, c’est que la course abolira certains clichés. Le Richard Mille Racing Team, uniquement composé de femmes pilotes, fait déjà vrombir ses moteurs en vue de sa participation à la 88e édition de la plus célèbre des courses automobiles au monde.

En tant que président du Comité Endurance de la FIA, Richard Mille œuvre depuis longtemps à rendre le sport automobile plus accessible aux femmes pilotes mais également aux ingénieures, mécaniciennes ou tacticiennes. Par le biais de la Commission FIA Women in Motorsport, dirigée par la championne automobile française Michèle Mouton, la FIA s’attache à promouvoir depuis 10 ans la place de ces dernières dans les plus hauts niveaux du sport.
 

L'institut du cerveau de Paris

L’équipage est constitué de la pilote colombienne Tatiana Calderón, actuellement la mieux classée parmi les femmes pilotes de monoplaces, la jeune allemande Sophia Floersch, qui a fait ses premières armes en Formule 3, sans oublier la nouvelle recrue de l’équipe, la Néerlandaise Beitske Visser, junior chez BMW Motorsport, qui fait ses débuts sur prototype lors du championnat 2020 de l’European Le Mans Series. La capitaine de l’équipe, Katherine Legge, blessée sur le circuit du Castellet en juillet dernier, manquera beaucoup à l’équipe.

« Je suis vraiment déçue de ne pas pouvoir courir cette année, malgré tout je pense que nous avons pris la bonne décision en concertation avec l’équipe et les médecins. J’arrive à remarcher - ce que je ne considérerai plus jamais comme acquis- même si cela prend du temps et reste encore douloureux. J’ai l’autorisation de reprendre le volant. Toutefois, des relais répétés sur 24 heures pourraient nuire à ma récupération et cela ajouterait une pression inutile sur l’équipe. Tous m’ont soutenue tout au long de ma convalescence, à mon tour de les encourager pour cette course d’envergure ! J’ai hâte de revenir sur les circuits. » - Katherine Legge
 

L'institut du cerveau de Paris

« Je suis très enthousiaste et tellement reconnaissante de bénéficier d’une telle opportunité, confie Tatiana Calderón, qui a déjà terminé deux fois parmi les six premières dans le cadre de l’ELMS cette saison. Courir au Mans est le rêve de tous pilotes et le faire en représentant Richard Mille et la Commission FIA Women in Motorsport est un grand honneur. Nous nous sommes toutes les trois préparées en ELMS, mais les 24 Heures du Mans seront notre première course ensemble. Ce sera intense et c’est un immense défi : trois rookies, avec un planning très condensé sans les essais préalables habituels. Je crois que nous commençons toutes à comprendre comment fonctionne les courses d’endurance, comment les appréhender en tant qu’équipe partageant la même voiture. Le seul bémol, c’est que nous ne vivrons pas l’expérience du Mans de manière totale sans la présence des fans, mais j’espère qu’ils pourront nous encourager de chez eux. Nous sommes prêtes à relever le défi. » - Tatiana Calderón

Concourant dans la catégorie LMP2, l’écurie pilotera une monocoque ORECA 07 rouge cardinal équipée d’un moteur Gibson et portant le numéro 50, avec le support technique de l’écurie Signatech dirigée par Philippe Sinault. La voiture de course arborera fièrement le logo de Richard Mille, aux côtés de celui de l’Institut du Cerveau. Membre actif du conseil d’administration de cet éminent centre de recherche à la renommée mondiale, Richard Mille souhaite autant que possible développer des actions permettant de financer certains programmes de recherche sur les origines de la mobilité, situées au plus profond de notre cerveau.
 

 Le Richard Mille Racing Team

« Je voudrais remercier chaleureusement Richard Mille pour son soutien renouvelé à l’Institut du Cerveau à l’occasion de sa première participation aux 24 Heures du Mans avec son équipe 100 % féminine. Cette compétition sportive unique en son genre incarne les valeurs de la combativité, de la persévérance et de l’excellence, des valeurs entièrement partagées par l’Institut du Cerveau. L’engagement de Richard Mille à nos côtés est une grande force pour nous, car il nous permet d’avoir les moyens de nos ambitions, d’augmenter la visibilité de notre engagement en faveur d’une cause de santé publique essentielle et de donner à nos chercheurs la possibilité d’aller encore plus loin dans leur travail de recherche, au service des patients. » - Professeur Gérard Saillant, président de l’Institut du Cerveau.

L’Institut du Cerveau réunit 700 experts de 42 nationalités différentes qui travaillent ensemble dans le monde pour découvrir, développer et accélérer l’élaboration de traitements innovants, pour venir en aide aux patients. Ces chercheurs remettent en question des idées afin d’explorer de nouvelles voies dans le domaine de la recherche et de repousser encore les frontières dans le traitement de maladies comme Alzheimer, Parkinson, l’épilepsie, la SLA (sclérose latérale amyotropique), les AVC (accidents vasculaires cérébraux), les tumeurs cérébrales, les différents types de scléroses, les maladies psychiatriques, et bien d’autres encore. La marque Richard Mille souhaite dédier cette course à toutes ces femmes et ces hommes qui mettent tout en œuvre pour améliorer la vie d’autrui.
 

 Le Richard Mille Racing Team

« Depuis sa création à Paris il y a une dizaine d’années, cet institut est devenu l’un des leaders parmi les centres de recherche dédiés aux maladies du cerveau et de la moelle épinière. Ces maladies concernent tout un chacun, ne serait-ce que par le nombre important de personnes touchées. Cet institut est le deuxième plus important au monde à se consacrer à cette cause et il rassemble des chercheurs hautement qualifiés originaires des quatre coins du globe. Les liens d’amitié que j’entretiens avec le Professeur Gérard Saillant et Jean Todt (membre-fondateur de l’institut) ne font que renforcer mon engagement en faveur de cette cause, ainsi que ma volonté de la faire connaître auprès de tous les proches de notre marque. Le but est de faire en sorte que le maximum de personnes soit sensibilisé à l’existence de cet institut et de ses efforts pour traiter de nombreuses maladies cérébrales. » - Richard Mille.

La course qui se tiendra les 19 et 20 septembre est en passe d’être l’une des plus originales et innovantes qui soit. Côté spectateurs, l’expérience sera bien entendu très différente, puisque l’événement se tiendra à huis clos. Il n’y aura donc aucune acclamation au passage des voitures. Via des plateformes en ligne, les spectateurs pourront néanmoins avoir un aperçu en exclusivité de l’atmosphère qui règne dans les stands de ravitaillement et dans les coulisses.

La mission de l’écurie est de repousser les limites de la course d’endurance, notamment sur les plans de la gestion des pneus et de la consommation de carburant. Quoi qu’il en soit, le Richard Mille Racing Team foncera à vive allure pour atteindre le podium du Mans, rappelant au passage à tout le monde que « la victoire peut être féminine ! », indique Amanda Mille, directrice Marketing Clientèle chez Richard Mille.

(Images Richard Mille)