Rallye des Princesses
Evénements
Le monde automobile

Route longue et sinueuse : Les femmes, la météo et les montres du Rallye des Princesses 2018

L'événement parrainé par Richard Mille a fait venir en France des équipes de pilotes féminines du monde entier. Watchonista était présent depuis le départ de la course à la Place Vendôme à Paris jusqu'à sa fin sur les magnifiques rivages de Biarritz.

Par Barbara Palumbo
Journaliste

Personne n’ignore que les femmes représentent encore une minorité au sein des collectionneurs de montres ou de voitures. Pour autant, le fait d'être peu nombreuses ne signifie nullement qu’elles ne soient pas prises au sérieux ou complètement ignorées en raison de leur intérêt pour l'une ou l'autre passion. En théorie, être collectionneur d'articles de luxe signifie disposer de bonnes ressources financières. Les chiffres donnent raison sur ce sujet, de plus en plus de femmes assument leur indépendance et leur rôle de soutien de famille grâce à leur carrière et leur stabilité financière. Rien qu'aux États-Unis, elles décrochent plus de diplômes d'études supérieures que les hommes (57 % de bachelors, 60 % de masters et 51 % de doctorats). Ces sésames  leur ont permis de contribuer à plus de la moitié (51 %) de la richesse du pays.
 


Avec de pareilles statistiques, les marques qui commercialisaient leurs créations depuis des décennies auprès de la gent masculine ont enfin commencé à communiquer auprès des acheteuses par le biais de nouvelles campagnes publicitaires réalistes (et moins sexistes), d'événements proches du paradigme féminin et de présence sur les réseaux sociaux. Si les perspectives économiques s’avèrent bonnes, le retour sur investissement sera payant.
 


Depuis dix-neuf ans, la course automobile entièrement féminine connue sous le nom de Rallye des Princesses offre aux femmes la possibilité de démontrer leur virtuosité derrière le volant de voitures anciennes. Le tout sous forme de négociations de virages en épingle à cheveux, de troupeaux de moutons à éviter tout en bravant des flancs de montagne inondés de pluie chaque été durant presque une semaine. Cette année, j'ai eu la chance de partager cette expérience grâce à Richard Mille, principal sponsor de la marque horlogère de la course.
 

L'Aristocratie sur roues

En 1929, le comte Edme de Rohan-Chabot fonde à Saint-Raphaël, France, un rallye automobile d'hiver connu sous le nom de Rallye Féminin de Paris-Saint Raphaël. Bien que ce soit le premier du genre en France, ce n'était pas la première course automobile permettant aux femmes de piloter un quatre-roues. La première course entièrement féminine comprenait des pilotes issues de la crème de l'aristocratie et de la noblesse de l’Hexagone. Le parcours à travers la France se déroulait en cinq étapes chaque année jusqu'à sa dernière édition en 1974.
 


En 1999, en hommage à ce premier rallye féminin, Viviane Zaniroli lance une nouvelle course reliant la Place Vendôme à Paris au littoral français. Au cours des dix-neuf années de ce Rallye des Princesses, les étapes de la course - et les parcours eux-mêmes - ont changé chaque année, parfois (comme pour cette édition) avec des étapes se terminant en Espagne avant de retourner vers le nord des côtes françaises.
 

La Route - De Paris à l'Espagne en passant par les plages de Biarritz

L'édition 2018 du Rallye des Princesses Richard Mille a débuté le samedi 2 juin à Paris où les véhicules vintage lustrés - regroupés par décennie d'introduction - ont bordé le cercle inimitable de la Place Vendôme. Pour les festivités de son lancement, les pilotes, leur famille et leurs amis étaient invités à célébrer ce périple avec champagne et vin rosé fournis par un autre sponsor de la course, le vignoble Bertaud Belieu. Mais l’alignement de ces superbes carrosseries n’était pas seulement destiné aux spectateurs impatients d’immortaliser cet instant devant leur Porsche préférée des années 60. L’objectif était d’inspecter les véhicules afin de s'assurer que chacun bénéficiait de conditions appropriées pour affronter un terrain difficile sous des conditions météorologiques exténuantes.
 


Dimanche, les 90 équipes de conducteurs de voitures anciennes ainsi que de nombreux journalistes, des VIP (ces derniers à bord de voitures plus récentes) et le staff ont quitté Paris pour une promenade en campagne près de Guillerval où ils ont effectué la première des nombreuses "Zones de Régularité" quotidiennes. Le défi de chaque équipe consistait à conduire rapidement si la situation l’exigeait, mais aussi à ralentir à des vitesses spécifiques à travers des terres agricoles, des villages et des forêts. Le déjeuner a été servi dans l'élégant château Champvallins du 18ème siècle à Sandillon avant que les équipes ne partent pour un parcours supplémentaire de 140 km jusqu'au parc zoologique de Beauval dans la vallée de la Loire.
 


Le programme de lundi a emmené les Princesses de la compétition (et consorts) à travers Levroux et Châteauroux, dans le Cher et au Château de Peufeilhoux du 15ème siècle bati sur une falaise - pour un déjeuner magnifiquement préparé avant de repartir sur une autre route sauvage et ondulée qui s’est terminée au Spa Célestins à Vichy, C’est de là que j’ai entrepris mon véritable apprentissage de conduite sportive. Mardi matin, les équipes sont parties de Vichy à 8 heures pour entamer la journée la plus longue (et jusqu'à présent la plus pluvieuse) de la compétition. Ce qui a obligé les pilotes à se diriger plein Sud à travers les montagnes d'Auvergne et de la ville de Saint-Flour. Finalement, une liaison a envoyé les pilotes par la ville de Laguiole (j'adore ses couteaux !) et Espalion avant d'atteindre l'Aveyron, puis de déjeuner au Domaine de la Goudalie à Rodelle. De là, les concurrents se sont dirigés vers Baraqueville et Camjac, naviguant le long des rivières et à travers des averses parfois torrentielles avant d'arriver au podium du vainqueur de l'étape 3 (ou, ce qui en restait après des vents violents), planté à côté d'un avion Concorde d'Air France au musée Aérospatial de Toulouse.
 


Le tracé du mercredi a été aussi pluvieux que celui de la veille, et en plus les routes étaient un peu plus dangereuses car les conductrices se sont dirigées vers l'ouest en passant par l'Ariège jusqu'aux Hautes Pyrénées. Après un déjeuner dans une abbaye cistercienne du XVIIe siècle au pied du château de Mauvezin, les équipes ont d'abord traversé Bagnères-de-Bigorre avant de traverser la vallée cachée de Castelloubon dans les montagnes de Lavedan. Mais ce sont les montées des cols du Soulor et de l'Aubisque qui ont été les plus difficiles sous la pluie, surtout pour les pilotes qui ont dû relever les défis en toute régularité.
 


Heureusement ce jeudi, tous les pilotes ont eu droit au matin à un peu de soleil et un petit-déjeuner copieux. Nécessaire et justifé avant la dernière ligne droite. Et si ce jeudi était le dernier jour officiel de la course, ce n’était de loin pas la plus facile des journées. Alors que les princesses faisaient leurs adieux à une Espagne qu’elles venaient à peine de découvrir, tout ce beau monde s’est dirigé vers la terre d'Aragon en descendant le col du Portalet et dans la vallée d'Aspe. Avec le soleil brillant sur l'asphalte encore mouillé, les pilotes ont négocié les routes étroites, les cols ardus et les virages en épingle à cheveux du Pays Basque comme des championnes incontestables. Leur récompense sera un trajet beaucoup plus calme jusqu'à Bidarray pour participer à un déjeuner de deux heures à l'Auberge Ostape et visiter son musée Porsche sur place pour célébrer la fin des parties chronométrées de la course.

A partir de là, la navigation a été fluide et sans pression jusqu'à la ligne d'arrivée officielle dans la magnifique ville balnéaire de Biarritz.
 

RM 71-01 Automatic Tourbillon Talisman

Juste avant le départ officiel de la course, Richard Mille a lancé sa nouvelle collection de haute horlogerie pour femmes : le RM 71-01 Automatic Tourbillon Talisman. Et après avoir constaté le nombre de femmes - 180 au total - qui ont participé à cette prestigieuse course, il n'est pas étonnant que Richard Mille ait ressenti le besoin de lancer le premier calibre tourbillon automatique de sa marque dans une montre femme. Et pour être honnête, après avoir passé du temps avec Amanda Mille Bey au cours de ce voyage ainsi que tous les membres de l'équipe Richard Mille que j'ai rencontrés en cours de route, il est devenu très clair pour moi que c'est une marque qui reconnaît l'importance d'avoir des femmes à des postes de direction.
 


La RM 71-01 Automatic Tourbillon Talisman contient le calibre CRMT1 - le huitième calibre maison de Richard Mille - qui est enveloppé de titane et logé dans un boîtier de 6,2 mm d'épaisseur (à sa section la plus extrême) en or blanc ou rouge en forme de tonneau avec des diamants, de la nacre, de l'onyx et des saphirs noirs.
 


Disponible en dix variantes différentes, la RM 71-01 sera limitée à cinq pièces pour chacune des versions. Ces montres seront disponibles exclusivement dans les boutiques Richard Mille à travers le monde.

Les événements - Que puis-je dire ? #TheFrenchDoItBetter

Du premier jour du Rallye des Princesses Richard Mille, le samedi au Grand Salon du Pavillon Vendôme Potel et Chabot, à la "Nuit de Gala" et la cérémonie de remise des prix du jeudi au magnifique Château d'Arcangues à Biarritz, et à chaque déjeuner et dîner, les pilotes et les invités de cet événement ont eu droit à des rencontres extraordinaires, des vins de classe mondiale, des saveurs somptueuses et des souvenirs extraordinaires que les participants comme moi, emporteront avec eux pour la vie.
 


Je suis certaine de prendre la même volée de bois vert pour le hashtag ci-dessus que lorsque j'ai posté une image de moi-même dans un maillot de l'équipe de France de football pour la Coupe du Monde. Je précise qu’en tant que journaliste, il est de mon devoir de relater la vérité. Et à l’évidence, lorsque les Français mettent du cœur à l’ouvrage pour organiser un événement, les résultats atteignent une sacrée dimension
 


Une autre chose que j'aimerais ajouter.... les équipes de femmes qui pilotaient ces voitures, prêtaient beaucoup d’attention à leur tenue vestimentaire. Ces dames veillent à assortir leurs vêtements les unes aux autres en prenant soin de toujours mettre une touche de rose, couleur officielle de l'événement, dans leur tenue vestimentaire quotidienne. Toutes les pilotes étaient munies de polos, chapeaux, vestes, foulards et gants de conduite brodés au logo de l'événement pour leurs tenues de tous les jours. Sitôt la ligne d’arrivée franchie, les équipes allaient un peu loin dans l’élégance en se parant de costumes souvent flamboyants ou de robes et accessoires originaux qui faisaient sourire.
 

L'expérience – Ce qui se passe dans la Twingo reste dans la Twingo ?

L'inconvénient de tout ce voyage, aura cette Américaine peu habituée à la conduite avec un levier de vitesses. Et plutôt que d’être au volant d’une Pontiac 57 ou d’une Ferrari 79 (pas que je les aurais un jour, puisqu'elles appartiennent aux collectionneurs qui les conduisaient), ma partenaire de conduite et moi avons glissé nos grands corps dans une Renault Twingo "VIP"  à transmission automatique. Si vous lisez ces lignes sans être vraiment familier avec ce que ressemble une Twingo, pensez à la version française d'une mini-cooper. TOUTEFOIS, par égard pour la Twingo, les jours où nous avions besoin de prendre des virages serrés à travers les Pyrénées ou de nous faufiler lentement à travers les croisements de vaches, cette petite Twingo a vraiment mené à bien sa mission. J'étais très heureuse de l'avoir eue.
 


Un grand merci à ma partenaire de conduite et amie Laura Hughes de Richard Mille, Etats-Unis, pour les heures de rires et de patience durant ce voyage (et aussi pour m'avoir permis de porter différentes montres Richard Mille). Je lui suis tellement reconnaissante ainsi qu'à Richard Mille pour l'invitation et j'espère vraiment revivre un jour cette fantastique expérience.
 

Galerie d'images

Visitez la page partenaire de Richard Mille

Richard Mille RM 53-01 Tourbillon Pablo Mac Donough: Robust and transparent

Par Vincent DaveauRédacteur France
Graphique, technique et très chic, le polo est un sport dont on ne soupçonne pas la violence. Pour éviter de voir se briser la montre du grand champion Pablo...

Galerie Photos : Un week-end à Chantilly avec Richard Mille

Par Alexander FriedmanCo-fondateur - Business Development
Watchonista a été ravi de se joindre à Richard Mille et ses invités prestigieux pour un festival d’élégance au...

Richard Mille apporte une extrême féminité au carbone TPT®

Par Yannick NardinContributeur
Solide comme un diamant épris de carbone! Richard Mille ajoute du sertissage à son matériau de prédilection, le composite carbone...

Richard Mille RM 11-03 Automatique Chronographe Flyback: concours d’élégance

Par Vincent DaveauRédacteur France
Repenser une icône comme la RM 011 tout en conservant les codes primordiaux de la marque est un exercice complexe et délicat. Décryptage d...

Richard Mille RM 71-01 Automatique Tourbillon Talisman

Cette montre, dotée d’un mouvement tourbillon automatique développé en interne, annonce la vitalité du nouvel élan de la marque vers l’univers...

Richard Mille RM 71-01 Talisman