20e Rallye Des Princesses Richard Mille

Communiqué de presse

20e Rallye Des Princesses Richard Mille

Le 20e Rallye des Princesses Richard Mille, désormais incontournable rendez-vous du sport automobile au féminin, s’est élancé dimanche 1er juin pour 5 jours d’aventure goudronnée et 1 700 kilomètres de pur plaisir à travers la France.

Le soleil se lève à peine derrière la célèbre colonne Vendôme que déjà les 91 équipages s’apprêtent pour la première étape de 303 km incluant quatre zones de régularité très techniques vers Beauval. Le soleil est au rendez-vous... ainsi que la pilote américaine Aurora Straus, partenaire de la marque, qui prend place au volant de la voiture n° 1, une Porsche 356 rouge, l’une des huit aux couleurs de Richard Mille et dédiées à ses invitées. La toute jeune femme de vingt ans est déjà familière des circuits automobiles où elle affronte depuis trois ans déjà ses concurrents masculins de l’IMSA Continental Tire SportsCar Challenge. ‘Tout au long du rallye, j’ai été impressionnée par les prouesses et le dévouement de tant de concurrentes. Le rallye est extrêmement compétitif - beaucoup de ces femmes participent à des épreuves de régularité depuis des décennies. J’espère qu’à plus long terme, de nombreuses femmes participeront à d’autres rallyes de régularité à l’échelle internationale, et je pense que beaucoup d’entre nous seraient agréablement surpris de voir à quel point elles sont compétitives dans un univers majoritairement masculin. J’ai passé une incroyable semaine à explorer la France et à en apprendre davantage sur les épreuves de régularité, mais ce qui m’a le plus marqué et de loin, ce sont les femmes remarquables que j’ai rencontrées en chemin. Les expériences des femmes sont très similaires dans tous les domaines principalement occupés par les hommes, de la course automobile, aux affaires et au luxe. Une partie de ce que Richard Mille et moi soutenons est de changer délibérément le récit des femmes dans ces domaines, et de promouvoir les femmes qui aiment l’aventure et la compétition. J’ai eu le privilège de passer une semaine avec des femmes fortes et de créer des liens qui perdureront au-delà du rallye. Quand les femmes travaillent ensemble, des choses incroyables arrivent !’
 

20e Rallye Des Princesses Richard Mille
20e Rallye Des Princesses Richard Mille

Le parcours de la première journée à travers la campagne orléanaise et les châteaux de la Loire se conclut au Zoo de Beauval. Le lendemain, le temps mitigé et la petite pluie n’ont pas raison de la motivation qui demeure à son plus haut niveau. À travers les petites routes virevoltantes à perte de vue en direction de la ville thermale de Vichy, épingles, lacets et dénivelés s’enchaînent en surplomb des gorges de Chouvigny. Le timide soleil apparu dans l’après-midi s’estompe à l’arrivée sous les marronniers du Parc des Sources. Au classement général, huit petits points seulement départagent les cinq premiers équipages.
 

20e Rallye Des Princesses Richard Mille
20e Rallye Des Princesses Richard Mille

Pour la troisième journée, entre Vichy et Aix-les-Bains, les Princesses n’aspirent pas à la villégiature. Soleil et mistral escortent les concurrentes de part et d’autre de la vallée du Rhône. De l’Auvergne aux Alpes, la navigation laisse place au plaisir du pilotage. Les équipages évoluent à plus de 1 000 mètres d’altitude, franchissant notamment plusieurs cols dont celui du Grand Colombier à 1 501 mètres, point culminant de cette 20e édition. Le lendemain, veille de la grande arrivée, la plus longue étape de l’épreuve impose aux concurrentes plus de 400 kilomètres pour rallier Saint-Tropez. Au programme, pas moins de quatre cols à franchir, à commencer par celui de Parquetout à 1 382 mètres et dont le versant nord affiche une impressionnante pente moyenne de plus de 10 %. Des Hautes Alpes à la Provence, c’est la célèbre Route Napoléon qui guide les concurrentes. Le parcours de la cinquième et dernière journée du rallye avant le retour vers la perle de la Côte d’Azur est jalonné de trois zones de régularité vers Taradeau et le Château de Saint-Martin, berceau du rallye Paris-Saint-Raphaël, célèbre ancêtre de l’épreuve. Deux points seulement, c’est-à-dire autant de secondes, séparent les deux premières du classement général avant l’ultime duel dans l’arrière-pays. Suspense et frissons garantis donc !
 

20e Rallye Des Princesses Richard Mille
20e Rallye Des Princesses Richard Mille

C’est finalement le chrono qui a joué les gendarmes à Saint-Tropez : cinquième victoire pour Carole Gratzmuller, et troisième pour sa copilote, Elisa Noémie Laurent, au volant de la Chevrolet Corvette Stingray n° 56. Place des Lices, une arrivée triomphale attendait les 200 princesses sous les applaudissements émergeants des ultimes rugissements mécaniques. « Nous ne pouvions rêver plus belle semaine pour souffler les 20 bougies de ce Rallye des Princesses Richard Mille. Une météo parfaite, une course indécise jusqu’au bout et deux magnifiques lauréates qui incarnent parfaitement l’évolution et le niveau de cette épreuve. C’est un rallye pour les femmes qui n’a rien à envier aux épreuves masculines les plus renommées ! », déclare Viviane Zaniroli, organisatrice du rallye.
 

20e Rallye Des Princesses Richard Mille
20e Rallye Des Princesses Richard Mille

À peine souffle-t-elle les bougies de cette 20e édition que Viviane et toute son équipe pensent à la prochaine, déjà prévue du 6 au 11 juin 2020.