Richard Mille RM016 04

Richard Mille RM 016 automatique extraplate: détonnante en Daytona

Créer une montre à la fois classique, habillée et à la pointe de la technologie, tel est le tour de force réalisé par Richard Mille avec la RM 016 automatique extraplate: montre à part dans son univers, elle conserve toutefois le style «maison.»

Par Rémy Solnon
Journaliste spécialisé

Alors que Richard Mille vient de présenter au dernier SIHH la montre RM 67-01 automatique extraplate, la redécouverte de la première montre extraplate produite par la manufacture, la RM 016, mérite le détour. D’autant que ce détour passe par les superbes jardins du Château de Chantilly, dessinés par Le Nôtre, à l'occasion du prestigieux Chantilly Arts & Elégance Richard Mille 2015. Le lieu est d’exception, il a rassemblé quelques unes des plus belles voitures du monde. Il sied donc parfaitement à cette montre élégante et précieuse.

Richard Mille RM 016 Richard Mille RM 016 devant la Ferrari 365 GTB/4

Quelle meilleur endroit pour orchestrer un shooting de cette pièce élégante avec, pour écrin et décor, une mythique Ferrari 365 GTB/4, plus connue sous le patronyme non officiel de «Daytona» en l’honneur de la victoire des 330 P4 aux 24 heures de Daytona en 1967? L’association semble naturelle, tant les liens tissés par Richard Mille avec l’automobile sont forts depuis la première RM 001. Cela a valu à ses montres le surnom de "F1 de l'horlogerie" en raison de leur lignes sportives et de leurs matériaux issus de la Formule 1 (céramique, titane, nanofibres de carbone, titane…). Dans sa quête ultime de la perfection, Richard Mille demanda en 2004 au pilote brésilien Felipe Massa de courir chaque grand prix avec une montre au poignet pour lui faire subir toutes les contraintes d’une monoplace en course et prouver ainsi sa résistance aux chocs. Un partenariat qui se poursuit encore aujourd'hui.

Richard Mille RM 016 Richard Mille RM 016 au porté

En 2007, Richard Mille fait sensation en présentant le fruit de sa première incursion dans le domaine de l'extraplat. Et c’est un coup de maître: la RM 016 automatique extraplate est une pièce dans l'air du temps, classique et intemporelle. Porte-drapeau de l’horlogerie de nouvelle génération, Richard Mille présente ici sa propre vision de l’extraplat. Il faut se souvenir que la manufacture a déjà été pionnière dans le domaine de l'ultraléger en dévoilant en 2005 la RM 009, la montre tourbillon la plus légère de l’époque avec un ensemble boîtier-mouvement affichant un poids inférieur à 30 grammes.

Richard Mille RM 016 Richard Mille RM 016

La RM 016 automatique extraplate marque une nouvelle étape dans l’histoire de la marque en inaugurant un boîtier fin rectangulaire qui rompt avec le style «maison» - l'emblématique boitier tonneau - tout en le réinterprétant astucieusement. Ainsi, la RM 016 reste au premier coup d’œil une montre Richard Mille, grâce notamment aux 12 vis splines en titane grade 5 et à la couronne pourvue d'un cabochon conique. De dimensions "médium" (49,8 x 38 mm), le boitier se distingue par son incroyable finesse avec une hauteur de seulement 8,25 mm. Ses lignes tendues sont légèrement incurvées comme celles du long capot de la Ferrari 365 GTB/4 dessinées par Pininfarina. Il épouse ainsi parfaitement les courbes du poignet et assure un porter confortable et optimal. Le façonnage et l’assemblage des trois parties de la boite nécessitent plus de 200 opérations distinctes.

Richard Mille RM 016 Ferrari 365 GTB/4 Daytona

Le cadran en saphir traité antireflet sur les deux faces reprend les codes identitaires de la marque tels que les grands chiffres blancs et la date semi-instantanée, positionnée ici à 7 heures. Il offre une vue détaillée sur l'architecture du mouvement squeletté aux finitions de haut niveau, révélant platine et ponts en titane traité PVD ou en titalyt. Le calibre RM 005S à remontage automatique reprend l'exclusif rotor à géométrie variable en titane et palladium qui permet d’adapter le remontage au niveau d'activité de l’utilisateur. Il offre une confortable réserve de marche de 55 heures avec un système de double barillet qui contribue à améliorer la stabilité du couple dans la durée.

Richard Mille RM 016 Richard Mille RM 016

Au final, cette pièce exceptionnelle s'impose par son style élégant, équilibré et contemporain qui valorisera son heureux propriétaire. A noter enfin, qu'en 2010, la RM 016 est devenue RM 017 en intégrant au coeur de ce boîtier extraplat un mouvement tourbillon à remontage manuel. Avec une épaisseur de seulement 8,70 mm, elle est l'une des montres tourbillons les plus plates jamais créées.

Richard Mille RM 016

Richard Mille RM 53-01 Tourbillon Pablo Mac Donough: Robust and transparent

Par Vincent DaveauRédacteur France
Graphique, technique et très chic, le polo est un sport dont on ne soupçonne pas la violence. Pour éviter de voir se briser la montre du grand champion Pablo...

Chantilly Arts & Elégance Richard Mille: cultiver des passions parallèles

Par Vincent DaveauRédacteur France
Quand l’élégance devient un art de vivre, les artistes se fédèrent pour lui rendre hommage. Voilà pourquoi Richard...